×

Renault Austral 2023 : Vers une transition vers l’hybride full

Renault Austral 2023 : Vers une transition vers l’hybride full

La Renault Austral, lancée fin 2022, est un SUV compact qui a déjà suscité un grand intérêt sur le marché automobile. Cependant, la marque Renault a récemment entrepris une restructuration de la gamme de l’Austral, impliquant des changements dans les versions et les motorisations proposées. Cette évolution reflète la préférence des consommateurs pour des options d’hybridation plus poussées, en particulier la version E-Tech full hybrid de 200 ch. Dans cet article, nous examinerons de plus près les modifications effectuées dans la gamme de l’Austral en 2023, en mettant l’accent sur la suppression des versions à hybridation légère et l’orientation vers des motorisations E-Tech full hybrid plus performantes.

Suppression des versions à hybridation légère

Au sein de la gamme de l’Austral, Renault a pris la décision de supprimer certaines versions à hybridation légère au profit de la variante E-Tech full hybrid de 200 ch, qui est devenue rapidement la préférée des clients. Cette décision a été motivée par différents facteurs qui ont montré l’engouement pour une technologie d’hybridation plus avancée. Tout d’abord, la version E-Tech full hybrid offre une expérience de conduite plus écologique grâce à sa capacité à rouler en mode électrique fréquemment. Cette caractéristique a séduit l’immense majorité des clients de l’Austral, laissant ainsi peu de place aux versions à hybridation légère.

De plus, les versions à hybridation légère sont confrontées à quelques inconvénients qui ont contribué à leur suppression. Par exemple, le bloc 1.3 mild hybrid de 160 ch est pénalisé par un petit malus écologique, ce qui peut décourager certains acheteurs sensibles à l’impact environnemental de leur véhicule. De même, le moteur 1.2 turbo de 130 ch, bien que moderne, a été jugé insuffisant en termes de performance, ce qui a entraîné une préférence pour des motorisations plus puissantes.

Lire :  Comment régler la pression des pneus de la Volkswagen Polo 5

Ainsi, afin de répondre aux attentes des consommateurs et de suivre les tendances du marché, Renault a orienté les clients vers la version E-Tech full hybrid de 200 ch, qui offre une expérience de conduite plus dynamique et respectueuse de l’environnement. Cette décision a été accompagnée d’une restructuration de la gamme de l’Austral, notamment avec la transition de la finition Equilibre vers la finition Evolution, offrant un niveau d’équipement plus riche.

Focus sur la version E-Tech full hybrid de 200 ch

La version E-Tech full hybrid de 200 ch de l’Austral a rapidement conquis le marché, devenant la variante de choix pour de nombreux clients. Cette motorisation bénéficie d’une hybridation plus poussée, offrant une expérience de conduite plus efficace et respectueuse de l’environnement.

Caractéristiques techniques avancées

La version E-Tech full hybrid de 200 ch utilise un moteur trois-cylindres 1.2 turbo (code HR12) partagé avec la variante d’accès, mais avec une hybridation bien plus poussée. Cette technologie permet au véhicule de fonctionner en mode électrique fréquemment, réduisant ainsi les émissions de CO2 et la consommation de carburant. De plus, la combinaison du moteur thermique et des moteurs électriques offre une puissance plus élevée, permettant des performances plus dynamiques.

Avantages de l’hybridation poussée

L’un des principaux avantages de l’hybridation plus poussée est la récupération d’énergie lors des phases de décélération et de freinage, qui est ensuite utilisée pour recharger la batterie et fournir de l’énergie électrique au véhicule. Cela permet une utilisation plus efficace de l’énergie et une réduction de la consommation de carburant.

De plus, la version E-Tech full hybrid de 200 ch offre une transition transparente entre le moteur thermique et le moteur électrique, offrant une conduite silencieuse et une expérience plus douce. Les clients apprécient également la sensation de puissance instantanée que procure le moteur électrique lors des accélérations, ajoutant une dimension sportive à la conduite de l’Austral.

Lire :  Peugeot 205 Rallye : Modèle emblématique de sportive économique

Enfin, cette technologie hybride permet aux conducteurs de bénéficier de certains avantages fiscaux, notamment en termes de malus écologique et de coûts d’utilisation réduits.

Futur des moteurs HR12 et HR13

Avec la décision de Renault de se tourner vers l’hybridation plus poussée avec la version E-Tech full hybrid de 200 ch, les moteurs HR12 et HR13 utilisés dans l’Austral connaîtront des évolutions différentes dans les années à venir.

Évolution du moteur HR12

Le moteur HR12, un bloc trois-cylindres 1.2 turbo, a été largement adopté dans la gamme Renault pour répondre aux exigences de performances et d’efficacité. Outre l’Austral, on le retrouve également dans d’autres modèles tels que le grand frère Espace et le Captur restylé.

Dans les prochaines années, Renault prévoit d’utiliser le moteur HR12 dans de nombreux autres nouveaux modèles, capitalisant sur sa conception avancée et son adaptation à la future norme antipollution Euro 7 prévue pour l’été 2025. Ainsi, ce moteur continuera de jouer un rôle important dans la gamme Renault, offrant des performances optimales tout en répondant aux exigences environnementales croissantes.

Perspectives pour le moteur HR13

En revanche, le moteur HR13, un quatre-cylindres 1.3 turbo utilisé dans certaines versions de l’Austral, est amené à disparaître avec l’arrivée de la norme Euro 7. Cette réglementation plus stricte en matière d’émissions polluantes rendra plus difficile la poursuite de la production du HR13, qui pourrait ne pas répondre aux nouvelles normes. Par conséquent, Renault se concentrera sur l’évolution du moteur HR12 pour répondre aux besoins futurs de ses modèles.

Bilan de la restructuration de la gamme et perspectives futures

La restructuration de la gamme de l’Austral en 2023 a marqué un tournant important dans l’orientation de Renault vers des motorisations hybrides plus poussées. En supprimant les versions à hybridation légère et en privilégiant la variante E-Tech full hybrid de 200 ch, Renault a répondu à la demande croissante des consommateurs pour des véhicules plus respectueux de l’environnement et offrant de meilleures performances. Cette décision a été largement soutenue par le marché, où la version E-Tech full hybrid a rapidement acquis une popularité significative.

Lire :  Lamborghini Huracan : prix, performances et les caractéristiques techniques

En ce qui concerne les perspectives futures, les motorisations HR12 et HR13 joueront des rôles différents. Le moteur HR12, célèbre pour sa conception moderne et son adaptation à la future norme Euro 7, continuera à équiper de nombreux modèles de Renault. Son utilisation dans d’autres véhicules tels que le grand frère Espace et le Captur restylé témoigne de sa polyvalence et de sa fiabilité.

En revanche, le moteur HR13, bien que performant, devrait être progressivement remplacé en raison de son incompatibilité avec la norme Euro 7. La réglementation plus stricte en matière d’émissions polluantes exigera des améliorations technologiques importantes pour se conformer aux nouvelles normes, et Renault se concentre sur le développement du moteur HR12 pour répondre à ces exigences.

Cette restructuration de la gamme de l’Austral est révélatrice de la volonté de Renault de s’adapter aux évolutions du marché et de répondre aux attentes des consommateurs. En mettant davantage l’accent sur les motorisations hybrides avancées, Renault se positionne en tant qu’acteur majeur dans la transition vers des véhicules plus respectueux de l’environnement. Dans les années à venir, nous pouvons nous attendre à ce que la marque continue à innover et à proposer des motorisations de pointe pour ses modèles, offrant ainsi aux consommateurs des véhicules à la fois puissants et éco-responsables.